Accueil > Sécurité routière > Contrôle technique > Procédure VE

Procédure VE

lundi 22 décembre 2008, par Nicolas.

Attention à notre porte-monnaie !
Fini le tuning !
Finies la personnalisation et les petites réparations à moindre frais ! Bientôt vous serez à pied !

La nouvelle réglementation sur les véhicules endommagés (VE) coûtera cher à tous les usagers de 2 à 4 roues !

Elle visera désormais l’ensemble des véhicules immatriculés en élargissant son champ d’application. La procédure VGA (véhicule gravement accidenté) n’entrait en vigueur qu’à la suite d’un accident immobilisant le véhicule et nécessitant pour sa réparation le suivi par un expert. La procédure VE, elle, interviendra pour tous les véhicules endommagés.

Peu importe donc que les dégâts du véhicule soient la conséquence d’un accident, d’une intempérie ou d’un manque d’entretien...

La procédure VE pourra être déclenchée à tout moment par les forces de l’ordre, lors d’un simple contrôle, ou à la suite d’un sinistre (retour de vol, dégâts d’intempéries…) par un expert en automobile.

Coût prohibitif

Autant il est légitime de lutter contre les poubelles roulantes sur la route, autant il faut s’interroger sur les dérives d’un système qui reposera sur la seule suspicion d’un véhicule dangereux.

Sans compter le coût qui s’annonce d’ores et déjà prohibitif : nos sources indiquent une somme qui avoisinerait les 500 euros pour les deux-roues motorisés et près de 800 euros pour les autos, comprenant les frais de remorquage, d’expertise, de contre-expertise, assumés tant par l’usager que l’assureur.

Quand arrêtera-t-on de nous considérer comme des pompes à fric ?


D’autres infos :
- Motomag.com
- Site national de la FFMC

SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0